Quel convoyeur pour optimiser le chargement ou déchargement de camions ?

Les convoyeurs font partie des outils modernes les plus utilisés par les logisticiens pour accroître la productivité. Mais encore faut-il que ces derniers soient suffisamment adaptés aux nouvelles contraintes du marché : rapide retour sur investissement, flexibilité,  sécurité,…

Cet article énumère les différentes solutions utilisant les convoyeurs à des fins de chargement et déchargement de camions convoyeur à rouleaux libres,convoyeur télescopiqueconvoyeur extensibleconvoyeur à bande,convoyeur sauterelle

Quel convoyeur pour optimiser le chargement ou déchargement de camions ?

Les temps de chargement et de déchargement de camions font l’objet de recherches perpétuelles en vue de leur raccourcissement. Réalisés la plupart du temps par l’effectif de l’entreprise cliente, ces temps sont perdus car non consacrés à la production, véritable valeur ajoutée de l’entreprise.
La tendance est donc de confier ces opérations aux transporteurs, ce qui n’est pas toujours possible et qui sera – au bout du compte et d’une manière ou d’une autre – refacturé au client.
L’idéal est donc de réduire physiquement ces temps tout en réduisant la pénibilité et en augmentant la sécurité sur les quais de réception et d’expédition. La mer à boire me direz vous ? Pas si sûr…

Une approche rationnelle…

C’est tout d’abord au client lui-même d’entamer une réflexion profonde et rationnelle :

  • Puis-je agir sur le conditionnement de mes charges ? (palettes ou colis en vrac). 
  • Combien de camions par jour et par quai ai-je à charger/décharger ?
  • A combien puis je quantifier le coût annuel de ces opérations si j’intègre mon taux d’accident de travail induit ?
  • Quel est l’horizon de production de cette activité que j’ai à long terme ?
  • Ai-je besoin de polyvalence dans ma surface d’allotissement  => se transforme-t-elle en surface de tri, de préparation de commande, de palettisation manuelle au cours de la journée ou de la nuit ?
  • Est-ce que 80% de mon volume transféré se situe sur 20% des mes quais ? Ces 20% sont ils toujours effectués sur les même quais ?

Cas du chargement ou déchargement de camions en vrac (colis, cartons,…)

Un  panel de solutions…

Avec un volume de moins de 4 camions par jour, l’utilisation de convoyeurs motorisés n’est pas rentable car le retour sur investissement serait trop long. Mais ce n’est pas pour autant que vous devez rester avec une solution totalement manuelle ! Optez plutôt pour des convoyeurs à rouleaux libres :

Convoyeur à rouleaux libres

convoyeur à rouleauxConvoyeurs à rouleaux libres (exemple de convoyeur de ce type) de longueur 2500 mm pour pouvoir les ranger dans vos racks palettes après utilisation et libérer ainsi votre quai. 

Ces convoyeurs doivent être spécialement conçus pour une utilisation en entrepôts logistiques, ce qui est loin d’être le cas d’un convoyeurs à rouleaux classique.

Ils doivent être munis de barres longitudinales de renfort entre chaque pieds,  équipés de roulettes freins à embase soudées. Le châssis – en tôle d’acier épaisseur minimale 30/10 mm,  doit être renforcé par des traverses au niveau des rouleaux.  Le traitement de surface par galvanisation résiste mieux aux chocs et rayures qu’un chassis peint. Des poignées latérales viendront améliorer leur manipulation.

Ces convoyeurs sont très simples d’utilisation. Dans le cas d’un déchargement de camions,  l’utilisateur dispose un ou deux premiers modules sur le quai de sorte à évacuer les premiers colis. Au fur et à mesure que le camion se vide, il ajoute de nouveaux modules. Pour une application classique, 4 à 5 modules de longueurs 2.5 m sont nécessaires pour acheminer le flux sur zone.

L’avantage de cette solution est indéniablement son rapport qualité/prix. Très économique, elle harmonise les flux de chargement/déchargement, réduit considérablement les temps associés, élimine les courbures du dos (travail à hauteur constante).

Son inconvénient est lié au fait que les utilisateurs doivent pousser les colis. En effet, la pente moyenne de 3% (3 cm de dénivelée pour 1 m de convoyeur) n’est souvent pas atteignable (le convoyeur serait trop bas en sortie ce qui serait néfaste à la bonne ergonomie). Du coup, ces convoyeurs sont quasiment horizontaux et le flux des marchandises n’est donc pas automatique.

Convoyeur télescopique à rouleaux libres

Les manutentions des modules de convoyage et que votre volume est compris entre 2 et 4 camions par jour et par quai, vous pouvez opter pour le convoyeur télescopique à rouleaux libres (exemple de convoyeur de ce type). 

Sa base roulante reste sur le quai et sa partie télescopique se déplie dans le camion. Comptez environ 3 fois le prix d’une solution à convoyeur à rouleaux libres décrit ci-dessus.

Convoyeur extensible

convoyeur extensibleLorsque des cheminements courbes sont nécessaires, l’emploi d’un convoyeur extensible à rouleaux est idéal (exemple de convoyeur de ce type). Ce dernier à la capacité de se tortiller à la manière d’un accordéon de sorte à réaliser des courbes à droite ou à gauche au grès de l’utilisateur. Extensible, sa longueur hors tout est variable ; il peut ainsi se replier après usage (ratio moyen = 2.5 entre longueur dépliée et repliée).

Attention au choix du convoyeur extensible : si la majorité des modèles est conçue pour des applications en sortie de machines de conditionnement, très peu sont conçus pour une utilisation en entrepôt logistiques. 

Ces derniers doivent comporter des entretoises de renforts au niveau de chaque rouleau. 
Leur châssis en accordéon doit être renforcé et adapté à l’environnement logistique.
Préférer les modèles à doubles voies de rouleaux en acier plutôt que les modèles à galets en plastique.

Attention à la longueur minimale de vos colis : en dépliant le convoyeur extensible, le « pas » entre rouleaux augmente  (en général 125 mm maxi). Vous devez avoir toujours 3 rouleaux minimum en prise sous votre colis pour assurer une bonne manutention (soit longueur mini = 420 mm pour le pas de 125 mm). Exigez un pas plus réduit (100 mm voire 75 mm) si vos colis sont de longueurs inférieures.

Convoyeur extensible à rouleaux motorisés

Si vos volumes transférés sont au moins de 4 camions par jour,  vous pouvez optez pour une solution motorisée.

Si vos charges sont à fond plat et rigide de longueur compatible avec l’emploi des convoyeurs extensibles (voir plus haut),  utilisez un convoyeur extensible à rouleaux motorisés (exemple de convoyeur de ce type). 
convoyeur extensible motorisé

Cette solution mécanisée permet de surcroît de réaliser des parties droite et courbes. Le transfert s’effectue en automatique,  horizontalement ce qui est favorable en terme d’ergonomie au poste de chargement et déchargement du convoyeur. 

L’accumulation sans contact est possible (c’est une option assez coûteuse mais rentable selon le volume) : ce mode de marche permet de « stocker » des colis sur le convoyeur aussi bien dans les parties droites que courbes (un espace d’environ 150 mm est conservé entre les colis). Lorsque le convoyeur est plein, il s’arrête. Le mouvement d’avance d’un pas est généré automatiquement lorsque le colis en position finale est retiré. C’est une solution fiable et très pratique. 

Voir une video ici.

 

Convoyeur à bande télescopique

convoyeur à bande télescopiqueconvoyeur à bande télescopiqueDans le cas où de simples parties droites sont à réaliser, que vos transferts sont répartis sur plusieurs quais ou que vos charges ne sont pas transportables sur un convoyeur à rouleaux,  l’emploi d’un convoyeur à bande télescopique est préconisé (exemple de convoyeur de ce type).

Le convoyeur à bande télescopique permet le transport mécanisé de vos colis sur une longueur variable. 

L’assistance à la télescopie est généralement assurée par le moteur entraînant la bande mais – pour les modèles les plus économiques du marché – l’opérateur doit fournir un effort d’accompagnement au mouvement de dépliage ou de repliage du convoyeur.

L’avantage du convoyeur à bande télescopique est d’assurer une manutention automatique de tous type de flux (sacs souples, enveloppe, cartons,…) en maximisant la rapidité de chargement/déchargement et en réduisant au maximum les risques d’accidents du travail.

Pour se déplacer facilement et rapidement d’un quai à l’autre,  exigez que votre convoyeur à bande télescopique soit muni de solides pieds à roulettes frein (réservez les convoyeurs en porte à faux de plusieurs tonnes aux grands volumes,  localisé à un seul quai).

En cas de contraintes budgétaire, l’emploi de modules de convoyeur à bande sur roulettes longueur 2.5 m est une solution alternative au convoyeur télescopique. Plus économique, elle présente l’inconvénient de manipulation fréquente des modules au détriment de la productivité.

Convoyeur sauterelle

convoyeur à bande sauterelleEnfin, en cas d’absence de quai, l’emploi d’un convoyeur sauterelle est indispensable (exemple de convoyeur de ce type). 
Cet appareil à élévation hydraulique sera idéalement complété par un ou deux convoyeurs extensibles.  Voir une vidéo ici.

A partir des ces données de base, le décideur doit donc quantifier les différents critères énoncés (ROI, volume et localisation des transferts, type de charges,  horizon de production,…) pour déterminer la solution optimale.